L’ostéopathie animalière : un gage de confort pour nos protégés

Vous connaissez très probablement l’ostéopathie à destination des humains. Peut-être même avez-vous déjà consulté pour « remettre tout en place ». Mais saviez-vous que cette discipline fait des merveilles sur les animaux et peut grandement améliorer leur qualité de vie ?


Passion, vocation et découvertes

C’est près d’Avignon et entourée de toute sorte d’animaux que Clémentine a grandi au contact de la nature. Après des années d’équitation intensive, elle décide au sortir de l’adolescence de s’orienter vers la santé animale. Tandis qu’elle prépare le concours de l’école vétérinaire, elle (re)découvre l’ostéopathie animale avec passion et intègre en 2013 l’European School of Animal Osteopathy, en Normandie, dont elle ressort diplômée en juin 2018.

En janvier 2019, elle s’installe à Capbreton et choisit de consulter uniquement à domicile, afin d’épargner un maximum de stress à ses patients. Elle prend aujourd’hui en charge chiens, chats, chevaux, bovins, ovins, caprins et NAC (nouveaux animaux de compagnie). Par ailleurs, elle participe désormais à la formation des élèves de l’Institut ostéopathique animalier de Gradignan, ce qui lui permet de parfaire continuellement ses connaissances.



Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

L’ostéopathie est à la fois une médecine douce et une approche holistique, qui prend donc en compte le sujet dans sa globalité. Elle a pour but d’aider le corps à se rééquilibrer et de restaurer son homéostasie, c’est-à-dire sa capacité à s’auto-réguler et s’auto-guérir. L’ostéopathe peut travailler sur tous les systèmes de l’organisme : le système musculo-squelettique évidemment, mais également sur les systèmes digestif, nerveux, immunitaire, etc., en utilisant différents types de techniques ostéopathiques (structurelles, viscérales, crâniennes, etc.). Chez l’animal, elle peut aider à soigner des boiteries, des problèmes digestifs, des changements de comportement dus à une douleur, accompagner les suites d’une mise-bas, la croissance d’un chiot – notamment chez les grandes races, l’activité d’un animal de sport, l’évolution d’un senior, les suites opératoires, etc. L’objectif : que l’animal puisse se servir pleinement de son corps. Il est recommandé de consulter une fois par an pour un sujet sans pathologie particulière : un suivi régulier peut éviter de nombreux problèmes.

Attention, l’ostéopathie animale ne dispense pas d’un suivi vétérinaire. Les deux sont complémentaires : un vétérinaire peut vous envoyer chez un ostéopathe – pour réduire par exemple la prise d’anti-inflammatoires chez un sujet arthrosique – et vice-versa.



Comment se déroule une séance ?

La consultation débute par une prise d’informations : antécédents, mode de vie, environnement, alimentation, motif de consultation. Clémentine va ensuite procéder au palpatoire et ainsi identifier les zones froides et chaudes – potentiellement inflammées, du corps. Viennent alors l’observation de la locomotion et le testing sur les zones mises en évidence : l’articulation va être mobilisée afin de d’évaluer la qualité du mouvement. Il est important que l’animal soit ausculté dans sa globalité. Une dysfonction peut en effet entrainer une ou plusieurs compensations et donc avoir des conséquences sur l’ensemble du corps. Enfin, la séance se termine par un compte-rendu et des conseils sur la marche à suivre. Sans oublier les caresses bien sûr !



« Le devoir du praticien n’est pas de guérir le malade mais d’ajuster une partie ou l’ensemble du système afin que les fleuves de la vie puissent s’écouler et irriguer les champs desséchés » A.T. Still, fondateur de l’ostéopathie


Un grand merci à Tempête, Era et Napoléon et leurs maîtres respectifs qui ont apprécié les bons soins de Clémentine


Clémentine Coué – Ostéopathe animalier

Tél. : 06 11 84 44 28

www.clementine-osteo-animalier.fr

E-mail : coue.clementine@gmail.com

Facebook : @Clémentine Coué Ostéopathe Animalier

Instagram : clementine.osteo.animalier

Tarifs de consultation (uniquement à domicile) chats : 40 €, chiens : 50 €, vaches : 50 €, chevaux : 50 €