top of page

Le relaide la Flamme Olympique : une tradition millénaire

Du vendredi 26 juillet au dimanche 11 août prochains se dérouleront les Jeux Olympiques de Paris 2024. Élément sacré, la Flamme Olympique est l’emblème de cet événement en même temps qu’un symbole de paix et d’unité entre les peuples. Vous l’avez sûrement déjà admirée, mais connaissez-vous son histoire ?


jo paris 2024
flamme olympique jo 2024

Comment est née la Flamme Olympique ?

Durant l’Antiquité, les Grecs considéraient le feu comme un élément d’origine divine : un feu était donc allumé en permanence devant les principaux temples. C’était notamment le cas dans le sanctuaire d’Olympie, où se déroulaient les Jeux Olympiques. La flamme devant être pure, elle était allumée à l’aide des rayons du soleil, captés au centre d’un récipient appelé skaphia, l’ancêtre du miroir parabolique que nous utilisons aujourd’hui.


D’hier à aujourd’hui

C’est selon cette tradition antique que sera allumée le 16 avril prochain la Flamme Olympique de 2024. La cérémonie aura lieu en Grèce, berceau des Jeux, et plus précisément dans le temple d’Héra, lui-même situé dans le mythique sanctuaire d’Olympie que nous venons d’évoquer. La Flamme rejoindra ensuite Athènes, avant d’embarquer sur le Belem, célèbre trois-mâts qui lui fera traverser la Méditerranée. Le 8 mai, la Flamme accostera à Marseille et pourra entamer son périple à travers la France.


Un incroyable voyage

Au total, la Flamme Olympique traversera 65 territoires dont, dans le cadre du Relais des Océans, la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie et La Réunion. Elle sera veillée de nuit comme de jour, et ne doit jamais s’éteindre (des lanternes de sécurité portent elles aussi le feu sacré pour palier tout incident).


Environ 10 000 porteurs, dont le seignossais Olivier Darrieumerlou (voir aussi p. 37), se relaieront jusqu’à la dernière étape, qui se déroulera à Paris le 26 juillet 2024. Représentant la diversité, tous portent au moins l’une des 3 énergies de Paris 2024 : celle du sport et des Jeux, celle du collectif et/ou celle des territoires qui font rayonner la France.


Le déroulement

Les villes-étapes accueillent la Flamme en fin de journée du relais, entre 17 h et 20 h en général. On compte trois temps forts. La parade active : plusieurs animations culturelles et/ou sportives sont prévues pour mettre en valeur le relais. Les célébrations se déroulent en parallèle de la parade active, dans un espace dedié (par exemple : village olympique local, animations culturelles, théâtre, etc.)

L’allumage du chaudron est le moment où le dernier porteur de la Flamme embrase le chaudron dans la ville étape. Chaque journée, le relai de la Flamme olympique traverse 4 villes (convoi principal) et 3 sites iconiques (convoi secondaire) : le convoi principal est un relai de course à pied dans chaque ville du convoi sur un segment de 4 à 5 km, avec un changement de porteur tous les 200 mètres.



La Flamme Olympique ici

Ville étape : Pau (Parc Beaumont) le lundi 20 mai 2024. Villes traversées : Biarritz / Anglet, Bayonne, Orthez, Saint-Jean-de-Luz, Hasparren, Arette, Pau.


Ville étape : Bordeaux (Place des Quinconces) le jeudi 23 mai 2024. Villes traversées : Saint-Émilion, Libourne, Mérignac / Pessac - Bordeaux Métropole, Bordeaux Métropole Hippodrome du Bouscat, Lormont - Cité du vin, Cheval Blanc, Plaine sportive et de loisirs des Dagueys.


La Flamme Paralympique

Il existera également un relais de la Flamme Paralympique, au cours duquel 1 000 porteurs se relaieront pendant 4 jours. Cette Flamme sera allumée le 24 août 2024 à Stoke Mandeville (Royaume-Uni), où est né le mouvement Paralympique. En effet, le neurologue allemand Sir Ludwig Gutman y organisa des compétitions afin d’accélérer le rétablissement de ses patients paraplégiques, vétérans de la Seconde Guerre mondiale.

La Flamme Paralympique arrivera en France par le tunnel sous la Manche, à Calais, le 25 août 2024. Elle se divisera alors en 12 Flammes (1 par jour de Jeux Paralympiques) qui s’illumineront aux quatre coins de l’Hexagone.

Les torches de Jeux Olympiques et Paralympiques sont identiques et ont été désignées par le Français Mathieu Lehanneur.




Comentários


bottom of page