Slowly en balade…à Messanges

« Messanges : un océan de nature ». Voici une commune qui a décidé d’honorer sa devise. Consciente de la richesse de son patrimoine naturel, la municipalité a mené différentes actions avec ses partenaires afin de le valoriser comme il le mérite. Jean Lamoliate, enfant du pays et responsable des services techniques de Messanges depuis 20 ans, nous a conté sur les bords de l’étang de Moïsan les trésors de la région.



Un site idyllique et précieux

Situé au pied du sémaphore, l’étang de Moïsan est un véritable havre de paix. Alimenté par l’étang de la Prade, à Moliets, ce milieu naturel préservé est classé Natura 2000 : entouré de prairies humides et de zones marécageuses, il abrite une faune et flore particulièrement riches. Les stars incontestées des lieux : les vaches marines, que vous pourrez admirer de mai à octobre. Alors qu’elles avaient disparu de l’étang aux cours des années 1920 par manque de rentabilité, leur retour à ravi les habitants de Messanges, et notamment les personnes âgées qui ont retrouvé un pan de l’histoire de leur commune. Installées sur place par la Fédération des chasseurs des Landes, elles entretiennent le site de manière écologique en même temps qu’elles créent du lien social. Et parfaitement adaptées à la région, elles n’ont rien contre une petite baignade de temps à autre !

Le tour de l’étang de Moïsan se fait à pied en une trentaine de minutes. Des visites guidées de 4,5 km sont organisées par Jean lors du Grand printemps des Landes, ainsi qu’en juillet et en août, au départ du centre-ville, près de la salle des sports. Le sentier reste accessible toute l’année (balisage bleu du Conseil départemental des Landes). Depuis l’étang, un autre chemin vous mènera en quelques instants à la plage. C’est alors le moment de profiter d’une vue unique, mêlant les vagues dynamisantes de l’Atlantique aux majestueux sommets pyrénéens.



Une biodiversité riche et préservée

Cerfs, biches, chevreuils, sangliers, tortues cistudes, hérons blongios nains, l’étang est plein de vie ! Jean a même pu y observer un couple de loutres, « preuve que le milieu reste naturel ». 56 espèces de passereaux sont également présentes lors du flux migratoire. Il existe d’ailleurs une station de bagage sur l’étang et un observatoire y a été construit par la commune de Messanges, avec l’aide des adhérents du Jam’s (Jeunes adolescents de Messanges). Sensibiliser les enfants et les adolescents à la richesse de leur région est en effet l’un des objectifs de Jean, qui les emmène ainsi relever des empreintes, écouter le brâme du cerf, etc.


D’où vient le nom Moïsan ?

Lors des travaux du détournement de l’Adour à Bayonne, un voilier se serait échoué à Messanges et serait resté enseveli sous le tuc proche de l’étang. Il se nommait le Moïsan…



Si Messanges était pour vous…

Jean, messangeot passionné, se prête au jeu du portrait chinois…

- un souvenir d’enfance : la pêche à l’océan avec mon père, dans des endroits secrets qu’on découvrait après avoir monté la dune,

- une chanson : « Les oies sauvages », de Michel Delpech.

- une spécialité gastronomique locale : les sardinades estivales de Messanges, attendues avec impatience chaque année, et le pastis d’Ozourt.

- un moment de la journée : le lever du soleil au bord de l’étang, moment de calme aux couleurs magnifiques.

- un moment de l’année : les mois de septembre-octobre, quand Messanges retrouve son calme et que les journées sont encore longues et chaudes.

-une activité : la pelote basque


Une course d’orientation, ça vous dit ?

Pour découvrir Messanges de façon originale et ludique, Slowly ne peut que vous conseiller les parcours d’orientation ! Au départ du centre-ville pour une version familiale ou en forêt pour un format plus sportif, c’est la garantie de bons moments. Les fiches des parcours sont disponibles auprès de l’Office de tourisme (sur place ou sur le site Internet).