top of page

Djo : La sculpture version XXL


taureau en métal de DJO

L’artiste a fait du métal son matériau de prédilection. Depuis Saint-Paul-lès-Dax, il imagine des animaux monumentaux mais aussi d’autres créations selon les commandes de ses clients. Rencontre !


La passion du fer à béton

Atypique, l’artiste a choisi le fer à béton pour donner vie à des taureaux, des  gorilles et bien d’autres animaux. “En arrivant dans les Landes, le taureau a tout de suite été source d’inspiration, mais j’ai aussi réalisé des choses plus quotidiennes comme des flûtes à champagne de 4 m de haut pour une discothèque à Seignosse ou des quilles de bowlings de 3 m de haut pour un client en Alsace, explique Djo.”


Dans les Landes et au-delà Peut-être avez-vous déjà aperçu le nid de cigognes à l’entrée de Rivière-Saas-et-Gourby  ? Croisé des Minions perchés sur un cactus géant au milieu d’une carcasse de voiture au bord de la D824 en approchant de Dax ? Djo, ou Joël Vallon de son vrai nom, est partout où on ne l’attend pas et s’est même invité dans les arènes de Bayonne, devant un restaurant à Biarritz et a dernièrement participé au salon d’art contemporain art3f à Strasbourg.



“Les animaux sont un thème qui parle beaucoup au public, mais je peux tout réaliser.”


Un travail d’orfèvre

C’est à la force du poignet et avec une pince qu’il donne forme aux tiges de fer à béton de 6 mm de diamètre qui, petit  à petit assemblées, prennent l’apparence souhaitée. “Je coupe les tiges et je les assemble entre elles grâce à mon poste à souder, poursuit Djo. J’utilise parfois un marteau et une enclume mais aucune machine, tout est fait manuellement.” Ainsi, pour une baleine de 4 m de haut et 6 m de long qu’il est allé installer aux Etats-Unis à Plymouth, ce sont plus de 2,2  tonnes de fer à béton qui ont été soudées, soit 11 km mis bout à bout, pour un total de 7 mois de travail.


Sculpture version xxl djo

La sculpture comme objet de communication

Depuis peu, Djo travaille également l’acier Corten qui est anti-corrosion et se patine avec le temps. Avec celui-ci, il réalise grâce à son partenaire Métal Concept à Dax des sculptures de style origami. “Cela donne un  autre style et me fait travailler la coupe et le pliage”, explique t-il. L’idée, à partir de ce matériau, étant également de développer des séries de petites tailles numérotées. Une autre façon de s’approprier plus facilement son travail qui d’ordinaire demande beaucoup de place. Aujourd’hui, avec une quarantaine de sculptures à son actif, Djo cherche à séduire davantage d’entreprises mais aussi des hôtels ou des restaurants. “Le monumental attire l’œil et est un excellent support de communication”, assure t-il. Djo n’attend que vous et vos idées


 

DJO

Tél : 06 74 64 52 76

Site internet : www.artiste-djo.fr

Instagram : @ bydjo_

Facebook : @Joel-Vallon

留言


bottom of page